A ne pas confondre avec le lait a la grenadine parce que ouais non, je dis boisson a la cerise pour ne pas me faire huer par mes amis les communistes, ouais, je n'allais quand même pas m'aventurer a marquer "C*ca Cherry" en anglais machin blabli sur mon espace internet personel. Ah non. Tony je t'aime.

Et il n'y a pas que Tony que j'aime! J'aime Jerôme; le vocaliste de Déportivo, le bel homme a la voix magnifique et au regard MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMM. Bon. Lui donc. Et, le 18, a la Cigale, je lui ai fait ma déclaration en le tenant par les genoux lors d'un délicieux slam! Et il m'a cru. Attendez, même qu'il m'a sourit. Ne me regardez donc pas de la sorte et s'il vous plait, ne dites pas n'importe quoi. Je refuse qu'on me dise groupie. Une femme folle et/ou amoureuse, je veux bien. Mais pas groupie, jamais! Non parce que j'ai 25 ans, je suis brune classe et intelligente, même si certains disent que le fait que je sois brune se discute. Alors voilà quoi. Ouais donc tout ça pour éviter un classique compte rendu a la "Youhi le 18 deportivo ont tout pété a la cigale ils sont géniaux alors ouais au début les satellites qu'ont fait la première partie étaient nuls mais c'est pas grave parce que par la suite après un petit coup de brassens LE BEL HOMME ENTRA et ce fut grandement grandiose même qu'il a dit ceci (bien qu'il n'eût nullement été bavard, Jerôme) (Ni le autres) et qu'il a fait cela... et BON ALORS LA SETLIST C'ETAIT ET en plus ya eut Roussel pour "les bières aujourd'hui s'ouvrent manuellement" youuuuhi c'était génial je vous aime les gars". Ah non. Moi je préfère parler d'amour, tout le temps d'amour, rien que d'amour (bon et de produits délicieux, des seins des femmes, des cigarettes a rouler AAATTENDS ça ce fut une grande découverte pour moi un soir de pauvreté mais j'étais tellement pauvre que je n'avais pas spécialement envie de raconter ça sur un blog depuis internet depuis un ordinateur parce que ça use de l'électricité voyez). Amour donc. D'ailleurs ça me fait penser que je dois aller voir MA VIE N'EST PAS UNE COMEDIE ROMANTIQUE. Le film. Ok je suis indigne mais la critique pro que je suis se doit de se faire ce film. J'ai des gens a ne pas déçevoir moi. Non mais si je n'ai pas vu le film avant la sortie afin que la critique puisse voir le jour a temps c'est que en fait, je suis trop pro pour les magazines. On ne me prends pas. Enfin, on ne m'embaûche pas, ne voyez a ma phrase aucune conotation, aucun sous entendu d'une sans espoir très en manque de plein de trucs.

Bon, mon C*ca Cherry fini, je vous dis que préfèrerai toujours les chips au fromage aux chips a la bolo, vous fais un bisous et retourne récupèrer mes trois feuilles et mon beau stylo (vous savez celui qui fait 4 stylo en même temps, rouge bleu vert et noir! UN BIC JE SUIS SÛRE QUE TOUTES LES CULTURES CONNAISSENT!!!) a 2€ depuis mon cours de droit constitutionel de première année (Je ne suis pas en première année mais je fréquente tous les âges et toutes les classes sociales, moi, aucun élitisme!), puis m'envais rejoindre une amie dans une institution très connue qui vous sert un hamburger ou autre, du C*ca (grand ou moyen), des frites (grandes ou moyennes) et vous fais payer dans les environs de 6€ en contrepartie avec 1€ de moins si vous êtes en possession de votre carte imaginaire.